Nihon, Le Pays du Soleil Levant


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 tenue et armes

Aller en bas 
AuteurMessage
toshiie
Ceinture Blanche
- Deshi -

Ceinture Blanche- Deshi -
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : 78 yvelines
Pourquoi ce Forum? : on ma dit d'y étalé ma science
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: tenue et armes   Ven 6 Juil - 4:35

le boken : que pour ceux qui n'on pas de sabre

C'est le sabre en bois, utilisé pour l'entrainement. Il mesure généralement 1,05 m, et a l'apparence d'un vrai katana. Le boken est en bois dur : Chêne rouge ou blanc, néflier, ébêne pour les plus riches.Le boken ("bâton-sabre") a parfois été utilisé en combat réel par de grands escrimeurs, et a fait la preuve de son efficacité contre de vrais kens. Un samouraï, Miyamoto Musashi, devint célèbre en tuant son adversaire grace à un boken taillé... dans une rame. Le nom de ce genre de boken est ekkou. Le sabre du kendo n'est pas le boken, mais le shinaï, en bambou, bien moins efficace et donc moins dangereux. Appelé aussi bokoutô.

Revenir en haut Aller en bas
toshiie
Ceinture Blanche
- Deshi -

Ceinture Blanche- Deshi -
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : 78 yvelines
Pourquoi ce Forum? : on ma dit d'y étalé ma science
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: tenue et armes   Ven 6 Juil - 4:41

tanto :

Le Tantō est un poignard ou une dague japonaise. Comme les sabres japonais, il a une lame courbée et un seul tranchant, il s'agit d'un « couteau-sabre ».

Il se différencie du aiguchi par la présence d'une garde (tsuba).

Le tantō est généralement semblable au katana, à la différence près qu'il est bien plus court et moins courbé. Autrefois utilisé comme arme lancée, il est parfois utilisé comme outil d'entraînement pour l'auto-défense, où il remplace le couteau. En aikido, le tanto est en bois.

Il était en général porté soit dans la ceinture, soit pour plus de discrétion dans le kimono.

Revenir en haut Aller en bas
toshiie
Ceinture Blanche
- Deshi -

Ceinture Blanche- Deshi -
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : 78 yvelines
Pourquoi ce Forum? : on ma dit d'y étalé ma science
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: tenue et armes   Ven 6 Juil - 4:42

wakizashi (脇差) :

Le wakizashi est un sabre court, à lame légèrement courbe, comme le katana. Il se manie à une main uniquement. La poignée est de la largeur d'une main. Manié avec le katana il sert de « main-gauche », ou d'arme de parade, et forme le daisho.


Les samouraïs portaient le katana et le wakizashi à gauche, attachés à la ceinture.

Revenir en haut Aller en bas
toshiie
Ceinture Blanche
- Deshi -

Ceinture Blanche- Deshi -
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : 78 yvelines
Pourquoi ce Forum? : on ma dit d'y étalé ma science
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: tenue et armes   Ven 6 Juil - 4:42

katana :

Symbole de la caste des samouraï, le katana (刀) est un sabre (épée longue à un seul tranchant). Porté avec un wakizashi, ils forment le daisho. Le katana est une arme de taille et d'estoc.

Certaines périodes de l'histoire japonaise étant plus calmes, le katana avait plus un rôle d'apparat que d'arme réelle. Dans ce cas, la garde était plus courte, facilitant ainsi le port au obi (ceinture), au détriment de l'équilibre de l'arme.

Le katana a une taille supérieure à 60cm mais peut varier selon les périodes et techniques de guerre. Il se manie généralement à deux mains (encore que certaines techniques, comme la célèbre technique à deux sabres de Musashi Miyamoto, ou des techniques impliquant l'utilisation du fourreau, supposent le maniement à une main). Sa poignée (tsuka), suivant le climat politique, variait entre la largeur de deux ou trois mains. La tsuka se termine par une garde (tsuba) qui protège la main. Le poids d'un katana standard varie de 800 grammes à 1000 grammes.

http://www.evl.uic.edu/spiff/KendoBlog/images/Shinaiparts.jpg



La lame ainsi que la poignée comportent plusieurs parties qui ont chacune leur nom ; ceci marque l'importance que la culture japonaise accorde au sabre.

Tsuka : poignée ;
kashira, ou tsukagashira : décoration au bout du pommeau ;
menuki : broche d'ornement sur la poignée, elle aide également à la saisie ; elle n'est pas posée au même niveau sur la face omote que sur la face ura ;
mekugi : goupille de bambou qui fixe la lame à la tsuka ; la soie (nakago) de la lame et la tsuka sont percées, et le mekugi les traverse de part en part ;
same kawa : peau de requin ou de raie qui recouvre le bois de la tsuka ;
tsuka ito ou tsuka maki : laçage de tissus ou de cuir autour de la poignée, permettant une meilleure préhension
tsuba : garde ;
seppa : parties métallique entre la tsuba et la lame, guidant la soie (nakago) lors de son insertion dans la tsuka ;
lame
nakago : soie, partie insérée dans la tsuka et percée du mekugiana (trou permettant le passage du mekugi) ;
hitoe : dos de la soie ;
yasurime : traits de lime organisés sur la soie, varient selon les écoles;
mune machi : décrochement sur le dos de la lame, marquant le début de la soie (hitoe) ;
mei : signature gravée dans la soie identifiant le forgeron
mune : dos de la lame ;
yakiba : partie trempée de la lame, formant le hamon (peut prendre différentes formes : vagues, boites, etc)
hassaki : tranchant de la lame ;
shinogiji : partie parallèle des flancs, verticale lorsque le sabre est porté à la ceinture ou bien en garde ;
arrêtes : la partie parallèle des flancs de la lame (shinogiji) a une certaine épaisseur ; la lame s'affine vers la pointe (kissaki) et vers le tranchant (hassaki), la transition de la partie parallèle et les parties s'affinant forment trois arrêtes qui se rencontrent en un point nommé mitsukado ;
shinogi : arrête latérale de la lame
yokote : arrête séparant la pointe (kissaki) du reste de la lame
koshinogi
monuchi : les 9 cm à partir du Yokote ; c'est principalement avec cette partie que sont effectuées les coupes
kissaki : pointe biseautée ; elle est séparée du reste de la lame par une arrête, le yokote
sashi omote : lorsque le sabre est porté à la ceinture (sur le flanc gauche, courbure vers le haut), c'est la partie présentée au public (omote), la partie côté extérieur ; lorsque le guerrier est en garde (kamae), c'est le flanc gauche de la lame ;
sashi ura : lorsque le sabre est porté à la ceinture, c'est la partie cachée (ura) ; lorsque le guerrier est en garde (kamae), c'est le flanc droit de la lame ;
saya : fourreau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tenue et armes   

Revenir en haut Aller en bas
 
tenue et armes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armes utilisées.
» tenue correcte exigée
» Tenue Chasseurs à pied Second Empire
» [Papier] Siège de Péronne 1536 :armes des intervenants
» Mes armes: explications

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nihon, Le Pays du Soleil Levant :: Arts Martiaux :: Iaido :: Armes-
Sauter vers: